La « Flandres Charentaises Cyclo Classic  » a tenu le choc.

Dimanche 12 septembre 2021, la randonnée spéciale des « Flandres charentaises » s’est bien déroulée encore cette année, malgré la contrainte supplémentaire due au contrôle du « Pass sanitaire ».

Après 3 journées de préparation, les organisateurs et les bénévoles ont été heureux d’accueillir 150 cyclistes. Soixante dix d’entre eux sont restés déjeuner sur place à l’ombre des arbres de la petite place de Saint-Gourson. Il faut dire que les gripets qu’ils ont dû franchir ont de quoi ouvrir l’appétit.

Treize départements étaient représentés : Charente, Charente-Maritime, Cher, Gironde, Indre, Maine-et-Loire, Pyrénées-Atlantiques, Paris, Deux-Sèvres, Vendée, Vienne et Haute-Vienne. A noter aussi la présence d’un cyclo du Royaume-Uni.

Saint-Gourson est le point de départ et d’arrivée des 3 circuits proposés. La mairie de cette commune est située à 43 km d’Angoulême (42 min en voiture) et à 15 km de Ruffec. Nous sommes donc dans le sud du nord-Charente et il semblerait que les clubs des environs de notre Préfecture aient du mal à venir jusqu’à ce sympathique haut-lieu des Flandres charentaises. En effet, sur 150 participants nous n’avons noté que 72 inscrits charentais dont seulement 26 licenciés UFOLEP16. Pourquoi les charentais boudent-ils cette randonnée ? Pourquoi n’avons nous eu que très peu de licenciés UFOLEP16 ? Ces 2 constations laissent un goût un peu amère aux organisateurs qui attendaient plus de soutien de la part des cyclistes charentais !

Une Route pour Tous dans les Flandres charentaises

« Une Route pour Tous » était présente ce dimanche 12 septembre à Saint-Gourson. Cette randonnée a permis à 150 cyclos de passer une très belle matinée. Treize départements étaient représentés : Charente, Charente-Maritime, Cher, Gironde, Indre, Maine-et-Loire, Pyrénées-Atlantiques, Paris, Deux-Sèvres, Vendée, Vienne et Haute-Vienne. A noter aussi la présence d’un cyclo du Royaume-Uni.

Une Route pour Tous sur le TPC 2021

Cette année encore, Michel (notre Monsieur Sécurité) a œuvré sur le Tour Poitou-Charentes (24 au 27 août). Il a ainsi porté la bonne parole d’Une Route pour Tous auprès des nombreux signaleurs indispensables à une telle organisation (4 réunions de préparation à Ruffec, Tuzie, Nanteuil et St-Claud). Le soleil étant de la partie, il a distribué quelques 450 casquettes aux bénévoles de la Charente (photos devant la mairie de Charmé et à St-Claud).

En même temps, s’est déroulé le 33ème Championnat du Monde militaire de cyclisme avec, en Charente, un contre la montre de 24,2 km entre Villegats et Ruffec, le 26 août.

Une Route pour Tous sur le Ventoux

Cet été, malgré la crise sanitaire, tous les cyclos n’ont pas fait que se dorer la pilule. Quelques uns sont montés au sommet de Mont Ventoux tout en militant pour « Une Route pour Tous ». C’était en juillet et à à première vue la journée était très ensoleillée. Mais comment la banderole a-t-elle fait l’ascension ? Impossible à mettre dans la poche d’un maillot !

Accès aux photos originales : – photo du hautphoto du bas.

« Une Route pour Tous » et le SNU

Mercredi 23 et jeudi 24 juin, « Une Route pour Tous » était à Chasseneuil-sur-Bonnieure pour y retrouver 140 à 150 jeunes de 15 à 16 ans. Ces derniers, originaires de Normandie, de Gironde ou des Deux-Sèvres, effectuaient leur Service national universel (SNU). Après avoir été sensibilisés aux risques de la circulation à vélo sur la route par un bénévole d’Une Route pour Tous, ils ont pu partir faire une petite sortie en VTT. Ces deux ateliers ont été mis en place dans le cadre des thématiques abordées lors du SNU : activités physiques, sportives et de cohésion, développement durable et transition écologique, etc …

Photo 1 : Atelier Une Route pour Tous

Photo 2 : Départ de la sortie en VTT

« Une Route pour Tous » à Rosas (Espagne)

Dernière semaine de mai, j’étais en Catalogne à Rosas (Roses en catalan, province de Gérone) avec Sportour. Ce stage a réuni une soixantaine de personnes dont 35 ou 36 cyclistes. Beaucoup étaient de l’Isère, mais la Drôme, le Gers, l’Ariège, la Haute-Garonne, la Charente-Maritime étaient représentés, sans oublier la Belgique et Majorque. Le jeudi soir, au cours du 2ème plateau-conseils de la semaine, on m’a accordé une quinzaine de minutes pour présenter notre action de prévention charentaise « Une Route pour Tous ». A noter qu’en Espagne les automobilistes semblent plus tolérants avec les cyclistes qu’en France.

« Une Route pour Tous » chez une sénatrice

Le jeudi 20 mai, nous avons été reçu à Mansle par Mme Nicole Bonnefoy (Sénatrice de la Charente, Vice-Présidente de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable).

Après avoir pris connaissance de l’action d’Une Route pour Tous, cette dernière nous a parlé du dossier sur laquelle elle travaillait au Sénat et dans lequel elle pourrait peut-être inclure certaines de nos demandes concernant la protection des cyclistes.

Finalement, à ce jour, nous avons pu rencontrer presque tous les élus du départements. Un seul ne nous pas donné de réponse. « Une Route pour Tous » continue à faire son chemin en Charente. Souhaitons que certaines de ses idées soient reprises ailleurs pour une sécurité améliorée des cyclistes.

« Une Route pour Tous » et les élus (suite)

Le 7 mai, Michel et moi avons été reçu par Mme Sandra Marsaud (Députée de la deuxième circonscription de la Charente, Membre de la Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire et Co-présidente du groupe d’études urbanisme) accompagnée de sa collaboratrice Mme Valérie Mabin.

Après lui avoir présenté notre action, nous avons vu ensemble plusieurs pistes de valorisation et de promotion de cette dernière.

Il est important que nos élus soient sensibilisés. Les derniers chiffres de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière, de mars 2021, pour les cyclistes ne sont pas réjouissants : « la mortalité cycliste augmente ces derniers mois après une réduction au début de la pandémie, et le résultat est globalement stable : 191 cyclistes sont décédés ces 12 derniers mois« .

Un nouveau soutien pour « Une Route pour Tous »

« LE RELAIS » est le bulletin d’information de l’Amicale des Anciens Coureurs Cyclistes Charentes-Poitou (A.A.C.C.C.P).

Notre ami Michel a eu droit à 2 pages de la revue de février 2021 pour faire le point concernant notre action préventive sur le partage de la route entre cyclistes et automobilistes.

Voir le texte de Michel.

C’est dans cette revue que nous pouvons trouver des portraits de Maurice Guérin, Claude Bariteau, Bernard Champion et Maurice Cordier. Un jeune, Jérémy Bellicaud, y a aussi sa place car il vient de faire son entrée dans le peloton professionnel.