Des cyclos inquiets qui se posent des questions.

Il s’agit des ces cyclistes qui parcourent les routes de la campagne charentaise pour le plaisir et pour rester en forme. Vont-ils donc pouvoir continuer ? Sur la route, ils sont assez nombreux à ne plus être très sereins à l’approche d’une voiture. Il n’est pas rare de voir des bolides lancés comme une balle, sur nos départementales où la vitesse est limitée à 80 km/h. Croiser ou se faire dépasser par une voiture roulant à 100, peut-être à 110 km/h, sur ces routes pas très larges, est très stressant. Que penser de ces comportements, quand on souhaite le développement des déplacements à vélo,

Vélo, après les drames, la peur (article de La Charente Libre, du lundi 6 juin 2020)