Coronavirus: difficile respect de la distanciation sociale pour les cyclistes

Lu dans le journal Métro :

Les cyclistes courent pourtant autant le risque de contracter ou de propager le coronavirus s’ils ne respectent pas les règles de distanciation sociale, souligne le professeur du département des sciences biologiques de l’UQAM (Université du Québec à Montréal ), Benoit Barbeau.

Selon une récente étude menée par des chercheurs universitaires belges et néo-zélandais, la distanciation sociale que les individus doivent respecter varie en fonction des situations. Si deux mètres suffisent entre deux personnes immobiles, il faudrait plutôt prévoit quatre à cinq mètres lorsqu’on fait du jogging et se tenir à dix mètres des autres lorsqu’on circule à vélo.

«Si vous suivez un cycliste, si cette personne émet des particules, elles peuvent voyager à une distance de plus de deux mètres», indique M. Barbeau, sans s’avancer sur les résultats de cette étude. L’expert souligne d’ailleurs que deux cyclistes qui se dépassent sur une piste cyclable peuvent difficilement respecter la distanciation sociale. 

«Ce n’est pas parce que vous êtes à vélo que vos gouttelettes ne risquent pas de contaminer quelqu’un d’autre.» –Benoît Barbeau.